lundi 11 décembre 2017 | Accueil| Connexion

Imprimer  Envoyer par mail 

Depuis bientôt un an, le projet Magellan donne le cap à Crédit Agricole Immobilier pour

2017. Toujours dans les préparatifs du voyage, il est temps de se pencher sur la

 

petite histoire de Magellan,

à partir du livre « Magellan » de Stefan Zweig.

 

En espérant que tout n’est pas déjà écrit …

 

En préambule, il est annoncé : « Jalousies et complots espagnols, erreurs cartographiques,

mutineries, désertions de ses seconds pendant la traversée, froids polaires, faim et

maladies, rien ne sera épargné à Magellan ».

 

Ça promet …

 

Donc, « Au commencement étaient les épices. »

« Malgré tous ses risques et ses dangers, le trafic des épices au Moyen Age reste de

beaucoup le plus fructueux de tous les trafics, vu le faible volume de marchandise.

Qu’importe si sur cinq navires quatre coulent avec leur cargaison, si sur deux cents soixantecinq

hommes, deux cents ne reviennent pas : le marchand, lui y trouve son compte ! »

 

Le contexte est posé.

 

Les chapitres I à V relatent la préparation du voyage. Magellan est convaincu de l’existence

d’une route maritime vers l’ouest, pour atteindre les iles des épices ; bien que portugais, il

trouve en l’Espagne ennemie, un financier pour son entreprise.

Pour constituer son équipage, il rencontre quelques difficultés. En effet, « tout n’était pas

rassurant dans ce voyage, car les recruteurs ne veulent pas préciser ni la direction, ni le but

de l’entreprise ».

« Il faudra du temps avant que ce mélange confus de toutes les nationalités se fonde en un

bon équipage solide, sûr et discipliné. »

 

D’autant que Magellan, « … est-il certain qu’on n’ait pas donné à d’autres des instructions

secrètes qui limitent son autorité ? »

 

« Chapitre VI : le départ » 

Enfin, on se lance !


« Chacun des vieux galions a été transformé de fond en combles, les côtes vermoulues

remplacées par des neuves. » « …mais il lui faudra un art consommé de la navigation pour

pouvoir tenir ensemble en pleine mer cinq bâtiments aussi dissemblables ».

Tiens, tiens, combien, y a-t-il de pôles « aussi dissemblables » à Crédit

Agricole Immobilier ?

« Chapitre VII : Vaines recherches »

Magellan était convaincu du passage, mais ses informations étaient fausses et imprécises,

(Ils ne connaissaient pas les audits à l’époque !) d’où fortes désillusions en

naviguant vers le froid polaire, le long de côtes brésiliennes qui conduisent au :

« Chapitre VIII : La mutinerie »

« Mais les hommes indifférents à un projet qu’il ne connaissent pas, ne se montrent

nullement disposés à accepter une telle mesure. Un instinct assez juste leur dit que même si

leur amiral doit conquérir grâce à ce voyage une gloire éternelle, les trois quarts d’entre eux

au moins devront payer ce triomphe de leur vie. »

Quel suspense ! Viiite allons voir la fin du roman …

Magellan a découvert le passage, mais il meurt trop confiant dans sa mission, d’une flèche

empoisonnée d’un roitelet indigène …

Conclusion au choix, selon l’humeur du moment :

« Qu’un seul de ces vaisseaux, le plus petit des cinq, revienne au bout de trois ans chargé

d’épices, les gains compenseront largement les pertes, car au XVè siècle, le moindre sac de

poivre vaut infiniment plus qu’une vie humaine »

« Seul enrichit l’humanité d’une façon durable, celui qui en accroit les connaissances et en

renforce la conscience créatrice »



COM MAI 2015.pdf

LE SNIACAM EN RÉGION


Adhérez au SNIACAM

Votre section